Peu d’acteurs appartiennent à la catégorie des « légendes » du cinéma. Fanny Ardant fait indiscutablement partie de cette poignée d’individus rares. Révélée au grand écran dans La Femme d’à côté et Vivement dimanche de François Truffaut, l’actrice construit depuis plus de quarante ans une carrière atypique, basée essentiellement sur des affinités intimes. Le succès ne l’a jamais muselée ou confinée aux bons sentiments. « J’ai toujours détesté l’homme qui balance. » Une forme de licence rare, alors que la parole dissidente est sévèrement sanctionnée. Que ce soit pour Roman Polanski ou Gérard Depardieu, elle s’affiche inébranlable, solidaire. L’amitié, chez madame Ardant, est cardinale.

Vidéo de la diffusion